Université Paul Sabatier - Bat. 3R1b4 - 118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 09, France


octobre 2020 :

Rien pour ce mois

septembre 2020 | novembre 2020

Rechercher





Accueil > Pages personnelles > Malrieu Jean-Paul

Goûts et investissements passés et présents

J’ai essayé, j’essaye encore, de contribuer à la double fonction de la chimie quantique :
- prédire sur des bases rigoureuses les propriétés électroniques de molècules ou de solides,
- comprendre celles-ci, fournir des représentations intelligibles aux expérimentateurs, dont ils puissent se saisir dans leur invention élargie du monde chimique.
La première fonction passe par la production d’outils, si possible théoriquement fondés. Où il entre technicité (que j’ai perdue) et connaissance fondamentale. La seconde requiert un soin qualitatif de transcription, une vision imagée de l’univers microscopique, que nous négligeons trop souvent. Dans les deux cas, à côté de la rigueur, l’imagination.
Nous donnons sans doute de notre discipline une image excessivement technique, numériste, nous jouons sur la puissance et laissons de côté l’esthétique. Bien que la chimie soit une science du spécifique, de la particularité de chaque édifice moléculaire, nous devons essayer de mettre en relief des catégories un peu générales, des effets un peu universaux. Le qualitatif, les phénomènes de discontinuité, les effets d’architecture, nous donnet autant de plaisir que la précision de nos calculs, et doivent être mis en évidence si nous voulons attirer des esprits exigeants.