Université Paul Sabatier - Bat. 3R1b4 - 118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 09, France


octobre 2020 :

Rien pour ce mois

septembre 2020 | novembre 2020

Rechercher





Accueil > Equipes > Photochimie théorique et computationnelle (PTC) > Projets de Recherche > Photolabilisation de ligands dans des complexes de ruthénium

Photolabilisation de ligands dans des complexes de ruthénium

En collaboration avec le groupe de Sylvestre Bonnet (Leiden University, Pays-Bas), nous travaillons sur la rationalisation de rendements quantiques de photolabilisation de ligands sur des complexes de ruthénium à visée biologique.

Nous avons mis en évidence le rôle crucial de différents isomères de l’état excité 3MC, de même nature électronique, dans la photolabilisation d’un ligand thioéther. Nous avons proposé qu’un premier minimum 3MC, avec une distance Ru-S d’environ 3 angströms, ramène le système à son état initial, tandis qu’un second isomère 3MC, quasi dégénéré mais presque pentacoordiné (Ru-S environ 4 angströms), favorise l’attaque du solvant coordinant et le départ du ligand soufré.

En collaboration avec le groupe de Paul Elliott (University of Huddersfield, UK), nous effectuons également des études mécanistiques sur la photolabilisation de ligands bidentes, intrinsèquement plus complexe et notamment au niveau de la définition de la coordonnée de réaction. Dans ce cadre nous avons identifié de nouveaux états 3MC possédant des géométries tout à fait particulières, aplaties voire parfaitement pentacoordinées. Cette étude nous a permis d’affiner notre connaissance de la topologie de la région des états 3MC et de proposer un mécanisme multiétapes de formation du photoproduit intermédiaire κ-1 original d’Elliott.

Ces travaux ont fait l’objet de deux publications :

Inorg. Chem. 2016, 55, 4448 lien

PCCP 2017, 19, 27765 lien