Université Paul Sabatier - Bat. 3R1b4 - 118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 09, France


octobre 2020 :

Rien pour ce mois

septembre 2020 | novembre 2020

Rechercher





Accueil > Séminaires > 2011

Effets quantiques des noyaux : vers les grands systèmes

Florent Calvo, Laboratoire de spectrométrie ionique et moléculaire (Lyon)

Séminaire LCPQ

Salle de séminaire IRSAMC

La délocalisation vibrationnelle se manifeste d’autant plus volontiers
que les forces interatomiques sont faibles, que la température est
basse, ou que les éléments sont légers. Ces effets sont souvent
négligés, aux exceptions notables des systèmes à petit nombre d’atomes
et de l’hélium. Nous présentons ici quelques approches permettant
d’inclure de façon plus ou moins exacte la nature quantique des noyaux
dans des calculs de spectroscopie, mais aussi de chemins réactionnels,
pour des systèmes moléculaires de taille conséquente. Parmi ces
méthodes, les récents développements dans le domaine des intégrales de
chemin nous ont permis d’aborder des agrégats de néon neutres ou
ioniques contenant jusqu’a plusieurs centaines d’atomes. Le traitement
quantique conjoint des électrons et des noyaux indique que la
délocalisation vibrationnelle demeure très importante dans les
agrégats He_n^+.