Université Paul Sabatier - Bat. 3R1b4 - 118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 09, France


novembre 2020 :

Rien pour ce mois

octobre 2020 | décembre 2020

Rechercher





Accueil > Séminaires > 2012

Relaxation vibrationnelle d’une molécule au voisinage d’une surface métallique

Serge Monturet, CEMES (Toulouse)

Séminaire LCPQ

Salle de séminaire IRSAMC

Une molécule de NO préparée dans un état vibrationnellement excité peut échanger de l’énergie avec les électrons d’un métal en créant des paires électron-trou, abaissant avec ce mécanisme non-adiabatique son état vibrationnel [1]. Pour étudier ce phénomène, souvent appelé friction électronique [2], nous avons calculé une surface de potentiel avec la théorie de la fonctionnelle de la densité, ainsi que des durées de vie vibrationnelles dépendantes de la distance molécule-surface [3]. Finalement, nous présentons les résultats d’une étude de dynamique nucléaire quantique capable de décrire la relaxation vibrationnelle, ou un terme dissipatif est inclus dans le formalisme de Liouville-Von Neumann à l’aide d’opérateurs de Lindblad [4].

[1] H. Huang, C. Rettner, D. Auerbach, A. Wodtke, Science 290, 111 (2000)

[2] C. Bartels, R. Cooper, D. Auerbach, A. Wodtke, Chem. Sci. 2, 1647 (2011)

[3] S. Monturet, P. Saalfrank, Phys. Rev. B 82, 075404 (2010)
J. C. Tremblay, S. Monturet, P. Saalfrank, Phys. Rev. B 81, 125408 (2010)

[4] P. Saalfrank, Chem. Rev. 106, 4116 (2006)